Numérique : 3 points de vue sur la formation artistique à distance

partager

Dans le cadre de la subvention du Ministère de la Culture et des Communications du Québec dédiée au rayonnement numérique, l’École de danse contemporaine de Montréal partage des témoignages de différents acteurs ayant fait l’expérience de la formation artistique en ligne ou ayant participé à son implantation.

> L’expérience étudiante

« Travailler par soi-même requiert un niveau accru d’autodiscipline. Chaque étudiant, lors de ses cours à distance, prend conscience de sa responsabilité quant à sa réussite, mais aussi face à l’échec éventuel. Apprendre à distance favorise donc le développement d’une écoute efficace, attentive, d’une bonne autonomie et d’une solide organisation scolaire. »
À lire : “Cours en ligne : avantages et défis“, un témoignage de l’étudiante Mara Dupas

> L’expérience enseignante

« Les cours en ligne étant de plus courte durée qu’en classe, j’ai dû modifier le contenu et la présentation du traditionnel PowerPoint. Les outils de sondage, la possibilité de diriger les étudiants en petits groupes dans différentes “salles” virtuelles, l’accès rapide à des liens sur Internet sont également des nouveautés rafraîchissantes dans l’animation du cours. »

À lire : ”Enseigner à distance”, un témoignage de l’enseignante Valérie Lessard

> L’expérience de la production de la formation en ligne

« Maintenir le lien humain à travers la technologie est crucial. Les outils doivent être utilisés pour leur performance et leur efficacité certes, mais l’humain et son rythme doivent rester prioritaires. »
À lire : “La danse en ligne : un défi plus que surmontable“, un témoignage de Philippe Dépelteau, producteur des cours en ligne

Photo 1 : Juliette Lafleur-Loughrey | Photo 2 : courtoisie de Valérie Lessard | Photo 3 : Maxime Côté

Skip to content